• Séminaire / Formations,

ED 138 - Séminaire doctoral EURÊKA !? 2019- 2020

Publié le 24 janvier 2020 Mis à jour le 28 février 2020
Date(s)

du 5 février 2020 au 24 mars 2020

Lieu(x)
Bâtiment W (Max Weber)
Séminaire général de l’école doctorale Lettres, langues, spectacles (ED 138)
2019-2020

EURÊKA !?
Les mécanismes de la découverte dans les humanités

Dilthey opérait une distinction entre les sciences de la nature (Naturwissenschaften), d’une part, fondées sur la compréhension, et celles de l’esprit (Geisteswissenschaften), d’autre part, basées sur l’explication et l’interprétation. De façon générale, l’épistémologie des sciences de la nature accorde une place privilégiée à la découverte expérimentale, conçue comme l’occasion de changements plus ou moins rapides dans les paradigmes de la discipline (Popper, Kuhn), tandis que les sciences de l’esprit se cantonneraient à la reprise, à l’actualisation, à l’approfondissement et au développement de connaissances déjà en grande partie acquises (Citton). Le séminaire invite à nuancer et complexifier cette représentation dichotomique en s’interrogeant sur la possibilité ou non, au sein même des humanités et des sciences humaines, de découvertes fondamentales et de révolutions scientifiques. Des chercheurs confirmés seront invités à partager leur réflexion sur le sujet et à préciser les éventuels mécanismes et spécificités de ce type de découvertes, au travers de leur expérience singulière de recherche.

Le séminaire est ouvert et public.
Sauf empêchement particulier, la présence des doctorantes et doctorants, tout particulièrement celles et ceux des trois premières années, est obligatoire.


Programme

5 février 2020, 15h-17h, bâtiment Max Weber - salle de séminaire 2
Marta Severo,
Méthodes numériques pour l’étude des patrimoines et des mémoires : entre enthousiasme et critique

3 mars 2020, 15h-16h, bâtiment Pierre Grappin - Salle B016
Christian Biet,
Plaisirs de la curiosité individuelle et du travail collectif : la littérature early modern comme terrain de jeu.

24 mars 2020,
15h-17h,bâtiment Max Weber - salle des conférences
Caroline Rolland-Diamond,
Doit-on et peut-on revisiter l’histoire ? Voix oubliées et mémoire collective



Mis à jour le 28 février 2020