• Séminaire / Formations,

Travailler son rapport à son travail de thèse

Publié le 7 septembre 2021 Mis à jour le 27 juillet 2022
Date(s)

du 2 décembre 2022 au 2 juin 2023


Dates : Vendredi 2 décembre 2022 de 14h à 18h ; Mercredis 8 mars et 5 avril 2023 de 14h à 18h  et les vendredis 20 janvier, 24 février et 02 juin 2023 de 14h à 18h
Durée : 24h (6 séances de 4h)
Horaires : 14h-18h
Format: Présentiel
Lieu : salle A305, bâtiment René Rémond
Nombre de participants maximum : 20
Public visé : doctorant.e.s souhaitant réfléchir à leur lien personnel à leur travail de recherche
Pré-requis pour la formation : pas de pré-requis “objectifs” mais une adhésion à la démarche proposée est nécessaire.
Attention, l’inscription se fait par module !


CONTEXTE DE LA FORMATION  

Les enseignantes qui proposent cette formation repèrent, d’une part, qu’un projet de thèse est souvent, au départ, l’objet de nombreux malentendus, certains féconds, d’autres inhibants ; d’autre part, elles souhaitent aider chacun.e à mieux comprendre en quoi il ou elle est impliqué.e intimement dans son travail de thèse, en partant du principe d’un travail de recherche n’est jamais extérieur au sujet qui le porte. Il s’agira donc de travailler ce que l’on appelle le “contre-transfert” du chercheur ou de la chercheuse, c’est-à-dire la façon dont le projet et les données de recherche résonnent pour le doctorant ou la doctorante.


OBJECTIFS 

Développer ses capacités réflexives sur ses activités de doctorant.e 
Identifier et analyser les éprouvés ressentis par le.la doctorant.e tout au long de son travail de thèse comme des données cliniques supplémentaires à la compréhension du sujet traité
Identifier ses motivations profondes à l’obtention d’un doctorat
Repérer et éventuellement remanier les liens personnels et intimes, conscients et inconscients, existant avec son travail de recherche 

OUTILS ET METHODOLOGIE PEDAGOGIQUE

Apport de contenus : psychologie sociale et cognitive, psychologie psychanalytique, anthropologie, histoire, sociologie, démarche clinique en sciences humaines (exposés des enseignantes)
Partage d’expérience
Travail sur textes
Une part importante du module 3 sera centré sur un travail d’écriture personnel (hors séance) autour de ce qui est perçu du lien du doctorant ou de la doctorante à son objet de recherche et d’un partage, en séance, d’éléments issus de ces écrits

PROGRAMME 

MODULE 1  : Travailler sur sa représentation du doctorat (Laurence Conty, DysCo) - Vendredi 2 décembre 2022 de 14h à 18h

Dans ce module seront questionnées les origines et les conséquences de l'écart qui existe généralement entre la représentation que le.la doctorant.e détient du doctorat et du travail de thèse et la réalité des conditions de réalisation du travail.

MODULE 2 : Travailler son rapport à son objet de recherche 1 (Marion Feldman, Clipsyd) - Mercredis 8 mars et 5 avril 2023 de 14h à 18h

Il s’agira ici de réfléchir au contre-transfert (affectif, culturel, politique, voire géopolitique) de la chercheuse ou du chercheur en sciences humaines et sociales par rapport à son sujet de recherche, à sa démarche, à sa rencontre avec les sujets de la recherche à partir d’apports théoriques et de réflexion autour de textes et des travaux de chacun.e.

MODULE 3 : Travailler son rapport à son objet de recherche 2 (Françoise Hatchuel, Cref) - Vendredis 20 janvier, 24 février et 02 juin 2023 de 14h à 18h

Ce module propose d’aborder le travail sur le contre-transfert de chacun.e en questionnant les  liens personnels et émotionnels que nous entretenons avec nos objets de recherche et avec la démarche de recherche elle-même. Après un premier partage d’expériences et quelques repères sur les principes de la démarche clinique en sciences humaines, chacun.e sera conduit.e à écrire sur ce qu’il ou elle associe à ses apports et à en partager quelque chose avec le groupe. Nous montrerons alors que nos mouvements contre-transférentiels, à condition d’être reconnus et élaborés, ne sont pas des obstacles mais au contraire des étayages à la production de savoirs. 

REMARQUE
Les modules sont conçus de façon en imbrication les uns avec les autres et il est donc vivement conseillé de suivre l’ensemble de la formation.
Dans tous les cas, chaque module doit être suivi dans son intégralité pour être validé.

ELEMENTS BIBLIOGRAPHIQUES

Altounian Janine (2012). De la cure à l'écriture. L'élaboration d'un héritage traumatique. Paris : PUF.
Arendt Hanna (2013). « Nous autres réfugiés », Pouvoirs, 144, p. 5-16 (éd. or EU 1943).
Blanchard-Laville Claudine, Chaussecourte Philippe, Hatchuel Françoise, Pechberty Bernard (2005).  Note de synthèse : Recherches cliniques d’orientation psychanalytique dans le champ de l’éducation et de la formation, Revue Française de Pédagogie, 151, p.111-162.
Cliopsy n° 17. Dossier sur le contre-transfert (revue accessible en ligne)
Devereux Georges (1980). De l'angoisse à la méthode. Paris : Flammarion (1ère éd. angl. 1967).
Faury Mélodie (2019). Partager son sujet et son expérience de recherche dans un carnet de thèse : des doctorant.es entre recherche de légitimité et recherche de sens. Belphégor. 17. 10.4000/belphegor.1779.  
Feldman Marion et al. (2012). Le contre-transfert dans le soin du lien parent/bébé : une expérience en Unité mère-bébé et en crèche familiale préventive, Psychiatrie de l’enfant, 55, 2, 485-526. 
Hatchuel Françoise (2013). Rapport au savoir, besoin de croire et illusions de certitudes. De quelques caractéristiques hypermodernes, Nouvelle Revue de Psychosociologie, 16, dossier « croyance et persuasion », p. 113-125.
Lachal Christian (2006). Le partage du traumatisme. Grenoble : La pensée sauvage.
Moro Marie Rose (2006). Penser et agir en situation transculturelle. Pourquoi , comment ? In Manuel de psychiatrie transculturelle. Grenoble : La pensée sauvage.
Linhardt Virginie (2008). Le jour où mon père s’est tu. Paris : Seuil.
Revault D’Allonnes Claude (dir.) (1989). La démarche clinique en sciences humaines. Paris : Dunod.
Trabalho & Educação, vol. 25, n°1 (revue du NETE, UFMG, Brésil), dossier L'énigmatique dans l'activité du chercheur : relation objectivité/subjectivité (dossier bilingue français/portugais) https://periodicos.ufmg.br/index.php/trabedu/issue/view/449.
Winnicott D. W. (2000). La crainte de l’effondrement et autres situations cliniques. Paris : Gallimard (1ère éd. or. 1989).

Mis à jour le 27 juillet 2022